OBJECTIFS DE L’ENQUETE

L’Enquête Gabonaise pour l’Évaluation et le Suivi de la Pauvreté (EGEP) 2004 est une enquête de type QUIBB avec un module spécifique relative aux dépenses des ménages.

Le Questionnaire des Indicateurs de Base de Bien-être (QUIBB) s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par la DGSEE pour fournir les informations nécessaires à la gestion économique et sociale du pays. Le QUIBB est conçu pour la collecte d’un minimum d’informations permettant l’identification et la classification de groupes cibles des politiques, et à l’élaboration des indicateurs de base de bien-être nécessaires au suivi des programmes de lutte contre la pauvreté.

Le questionnaire est, à dessein, conçu de manière concise. Il permet de collecter, outre des informations sur les caractéristiques des ménages, celles permettant de mesurer l’accès, l’utilisation et le degré de satisfaction en matière de services sociaux. L’enquête utilise une méthodologie développée par un groupe de donateurs et d’institutions comprenant la Banque Mondiale, le BIT, l’UNICEF et le PNUD. Elle emploie une technique de lecture optique pour le traitement rapide des données et la publication rapide des résultats.

OBJECTIFS SPECIFIQUES

Les objectifs spécifiques du QUIBB sont:

  • Élaborer les principaux indicateurs de bien-être social des divers groupes socio-économiques de population;
  • Identifier les groupes cibles devant bénéficier des programmes spéciaux conçus par les autorités pour répondre à leurs besoins;
  • Suivre les changements qui s’opèrent dans le temps concernant le bien-être des ménages;
  • Fournir une base de données pour les travaux de recherche;
  • Contribuer à l’élaboration des divers programmes sectoriels destinés à améliorer le bien-être de la population. La préparation de ces programmes nécessite d’identifier les problèmes à résoudre par les politiques, ainsi que de savoir jusqu’à quel degré la population est affectée par ces problèmes;
  • Concevoir des modèles permettant de simuler l’impact des choix faits en matière des politiques économiques et sociales.

LES BAILLEURS DE FONDS

L’EGEP est financée à 85% par l’Etat gabonais qui bénéficie, dans cette opération, de l’appui des organismes internationaux. On note, en particulier, l’appui financier et technique de la Banque mondiale dont la priorité, aujourd’hui, est de lutter contre la pauvreté. Elle a entièrement financé la phase préparatoire de l’enquête et son apport, dans la phase principale, réside essentiellement dans l’assistance technique qu’elle met en oeuvre.

Il y a également la contribution spéciale de l’UNICEF qui s’intéresse singulièrement à l’anthropométrie des enfants de moins de cinq ans. Il finance ainsi l’acquisition des matières nécessaires pour mesurer le poids et la taille des enfants.

CADRE INSTITUTIONNEL

L’EGEP est régie par l’arrêté n° 0206/PM/MPPD du 25 janvier 2005, portant organisation d’une enquête pour l’évaluation et le suivi de la pauvreté en République gabonaise.